Evernote et ma folksonomie pour le marquage par étiquettes (tag)

Utilisation générale

  • Créer deux catégories : Classées et A traiter
  • Dans les propriétés de A traiter, cocher « Définir comme carnet de notes par défaut »
  • Une fois mises en page, taguées, fusionnées, regrouper, etc. les notes passent dans Classées.
  • Ne pas utiliser d’autre catégorie
    • pas de problème de double classement
    • facilité de migration vers un autre service

Étiquette (tag)

  • Affecter au moins un tag par note
  • Raciniser (stemming) au maximum les tags. Ne pas créer de tag unique : «Si je crée ce tag, est ce que je vais m’en servir qu’une ou deux fois ?»
  • Un tag qui commence par @ est un tag de commande :
    • @check it later : à vérifier plus tard (exemple : commentaire sur un blog)
    • @favoris : les notes dont je me sers très souvent
    • @node : annuaire, point de départ sur un sujet (Racine du mot en titre : Python, Agile, etc.)
    • @read it later : à lire plus tard (exemple : un article long, une conférence TED, etc.)
    • @revolving : à vérifier tous les « tant », souvent 1 fois par semaine (forum, page de websérie, etc.)
    • @running : en cours de traitement
    • @TODO : contient des choses à faire
  • Un tag qui commence par # est un tag de type
    • #carte de visite
    • #dessin
    • #plan
    • #projet
Référence

4 réflexions au sujet de « Evernote et ma folksonomie pour le marquage par étiquettes (tag) »

  1. Alors alors.

    Déjà, j’aime beaucoup ta méthode de création de tag avec le premier caractère qui te donne le type du tag. C’est vraiment une bonne idée que je vais réutiliser pour plus utiliser les tags.

    Ensuite j’ai pas tout à faite la même utilisation. Plutôt que d’utiliser les tags pour classer les notes, je les classes « géographiquement » en utilisant les stacks et les notebooks. Et j’utilise les tags pour rajouter des infos du style importance / priorité ou autre.

    En fait j’utilise beaucoup Nixnote de la même manière que j’utilise(ais) Zim. Donc en utilisant la géographie / hierarchie pour classer les choses.

    Mais du coup, j’ai parfois le problème du double classement. A savoir j’utilise une catégorie ou un tag ??? Du coup j’essaie de résoudre en utilisant les tags uniquement quand leur sens est transverse à plusieurs catégories.

  2. Le problème du double classement est toujours « résolu » par les tags et c’est le plus réutilisable, très important de penser à l’export, Evernote ce n’est pas chez nous :)

    Pour le code des tags, ça permet de les regrouper dans l’affichage et avec l’ASCII qu’ils soient en tête de classement. Dans l’idée de transfert facilité, certains logiciels permettent de faire des familles de tags; les #, @, etc. permettent d’arriver au même résultat que le logiciel gère les familles ou non. Toujours penser à l’export !
    Par contre, il va surement falloir que je change les caractères utilisés pour que ça colle avec Twitter et les logiciels de GTD.

    Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *